Institution Chrétienne-Gnostique Litelantes et Samael Aun Weor.

Nous devons faire l’effort pour être des hommes utiles à l’humanité souffrante. Nous devons faire l’effort dans la Loi du Grand Service, nous devons chercher le travail fécond dans la Grande Œuvre du Père.” V. M. Samael Aun Weor. —Les Mystères Majeurs


Le nom de notre Vénérable Maîtresse Litelantes va d’abord, puisque les dames doivent aller à l’avant, et nous ne croyons pas que le Maître Samael objecte ou reproche le fait de placer son Épouse-Prêtresse à l’avant, car sa gentillesse et courtoisie étaient proverbiales.

Et nous sommes gnostiques, oui, mais nous sommes chrétiens aussi, puisque la Gnose est en vérité le christianisme primitif qui a remis notre Seigneur et Guide, le Béni Maître Jésus, le Christ, le Divin Rabbi de Galilée, que nous adorons et que nos Maîtres vénèrent de façon permanente.

C'est-à-dire, nous adorons et vénérons tant Le Christ Cosmique, comme le Christ Historique, Jeshoua Ben Pandira, le « plus exalté Paramarthasatya (habitant de l’Absolu) qui ait marché sur cette planète », « l’Adorable » comme le V.M. Samael Aun Weor disait.

C’est pourquoi nous sommes chrétien-gnostiques pour tous les effets légaux, et de cette manière nous nous différencions d’autres institutions que souvent ne respectent ni un terme ni l’autre.

La nôtre est une École de Régénération… par conséquent, nous cherchons la vérité et le sage guide des Bénis Maîtres de la Lumière, en rejetant toute sorte de fanatisme, mythomanie, libertinage et mercantilisme. C’est un principe fondamental de notre Institution de ne pas demander ni exiger de dîmes ni de quotités. Nous cherchons sincèrement servir à l’humanité.

Notre Institution (ICGLISAW) continue les enseignements Chrétien-Gnostiques des Vénérables Maîtres Samael Aun Weor et Litelantes, avec du sérieux, de l’ordre, de la fraternité et du respect pour leurs idéales. Alors, dans notre institution on respecte la Deuxième Chambre et seulement ceux qui sont initiés participent de ses pratiques.

VM Litelantes
Renovación de la Gnosis

La Rénovation de la Gnoses - Grand Manifeste Gnostique du Siège Patriarcal du Mexique

D’une grande joie nous Manifestons qu’à ce Siège Mondial des Institutions Gnostiques, à ce Siège Patriarcal du Mexique, nous nous dédions fermement et avec de la ténacité à tenir stricte accomplissement de la Volonté de nos bénis Fondateurs, les Vénérables Maîtres SAMAEL AUN WEOR et LITELANTES.

Le Mouvement Gnostique doit se rénover soi-même

«En aucune manière il pourrait poursuivre avec des systèmes caducs. Si le Mouvement ne se rénovait pas soi-même continuellement, il entrerait dans le processus involutif décadent.»

Nous vous invitons à télécharger le livre en format digital PDF:

Aux États-Unis et au Pérou, nous avons notre Institution sœur – à laquelle nous vous invitons aussi de toute cordialité et courtoisie -, l’Institution Chrétienne Gnostique Litelantes et Samael Aun Weor, A.C.

Nous respectons profondément tant les anciens missionnaires comme les nouveaux… Notre Maîtresse disait que le Missionnaire le plus ancien c’était le propre Grand-père, c’est-à-dire, le V.M. Samael Aun Weor, que nous suivons en tout, particulièrement dans son affection qu’il a toujours dispensé à son Épouse-Prêtresse.

En effet, le premier et le plus enthousiaste suiveur de la V.M. Litelantes c’est notre propre Maître Samael...

Le V.M. Samael Aun Weor, est en vérité le “Tonnerre de Dieu”, il est l’ “Éclair de Dieu”, il est le “Verbe de Dieu”, il est en vérité l’Avatâra de cette époque révolutionnaire de Verseau, il est l’ardente « pointe de lance, pointe d’épée de Je Hova Jehová [Iod He Vau He]”, et personne ne peut effacer ça, puisqu’il faudrait l’effacer du Livre de la Vie.

Aussi, personne ne peut nier l’exaltation de la Maîtrise de l’Épouse-Prêtresse de l’Avatâra de Verseau, ni l’affection si profonde que notre Seigneur Samael Aun Weor lui a toujours dispensé, puisqu’il faudrait arracher les pages de son œuvre où il parle d’elle, il faudrait mutiler le Cinquième Évangile...

Suivant la Maîtresse Litelantes, dans cette institution la permanence est volontaire – et on ne force personne, ni on le menace avec le karma si elle veut partir -, on n’exige même pas de dîmes ni de quotités.

Nous insistons : c’est une règle primordiale de l’institution de ne pas exiger ni demander de dîmes ni de quotités. Comme la Maîtresse a dit, ici on travaille tous, personne « ne mange de l’autel ».

Aussi, il nous faut un seul étudiant pour lui donner de l’instruction et demander au Père ensemble, car il est écrit : « où deux ou trois sont assemblés dans mon nom, j’y suis au milieu d’eux» (Mathieu 18 :20)

NOUS TRANSMETTONS LA CONNAISSANCE TELLE QUE LA VÉNÉRABLE MAÎTRESSE LITELANTES L’A FAITE..

Notre Institution a été créée par des instructions précises des vénérables maîtres de la Loge Blanche, de leur sage guide et secours en 2001, à San Antonio, Texas, U.S.A.

L’Institution postule que l’être humain porte en soi même tous les éléments pour réussir l’autoréalisation intime de l’Être, et l’harmonie avec la nature et le cosmos.

Elle déclare que la base de la convivialité humaine est le respect pour les normes qui régissent la vie en société et pour toutes les façons de croire ou de penser, pour ce qu’elle ne distingue pas de race, sexe, nationalité, éducation ou croyance.

VM Samael Aun Weor

Elle reconnaît comme fondements le service à l’humanité, l’amour à l’autrui et la charité universelle, et comme fin ultime, l’Autoréalisation Intime de notre Réel Être.

Par conséquent, nous dédions le temps nécessaire à l’étude de la doctrine de la Gnose, à ses objectifs et aux clés fondamentales pour l’éveil de la conscience, en faisant de la méditation et de la prière qui est le baume qui nous rapproche de Dieu et de ses forces.

Comme une partie de nos activités,

...nous donnons des conférences sur:

  • Prière et adoration.
  • Méditation bouddhiste et chrétienne (le Bouddha et le Christ se complémentent).
  • Anciennes cultures de l’humanité et leurs enseignements sacrés.
  • Exercices sacrés des anciens aztèques, mayas, nordiques, grecs, égyptiens, lamas tibétains, etc.
  • Expérience astrale et d’autres dimensions.
  • Travaux avec les éléments des différents royaumes de la Nature.
  • La révolution de la conscience (conscience-Christ).
  • Mystères de la vie et de la mort.
  • Toute conférence publique s’accompagne de pratiques (une partie théorique et une partie pratique) appropriées bien sûr au niveau de l’étudiant.
ICGLISAW