Le V. Maître Koot-Humi, d’âges indéchiffrables, est aussi connu en occident puisqu'il appartient au Rayon de la Sagesse, et il a son sanctuaire sur les sommets enneigés de l’Himalaya.

Por H.V.M.D.


C'est un autre fils de la résurrection; sur lui la mort n'a pas de pouvoir, parce que la mort a seulement du pouvoir sur les sots, sur les fornicaires et sur les adultères. (« Les Sept Paroles » V.M. Samael Aun Weor, pionnier du Gnosticisme de l'ère moderne)

Atteindre des réussites si élevées comme la résurrection, seul le Vénérable Maître Kout-Humi, (qui s'écrit aussi Kout Hoomi Lal Singh, ou Koot Humi). Il est régent de la Sagesse Universelle; il a dû parcourir le sentier de l'initiation de nombreuses occasions, dans lesquelles, selon des anciennes croyances, il avait été prêtre de cultes ancestraux, missionnaire, philosophe et militaire, parmi d’autres.

Plus récemment, vers 1850, il a étudié à l'université d'Oxford, en Angleterre. Comme l'un des guides de l'évolution spirituelle humaine, nous le voyons vers 1851 en se rencontrant physiquement pour la première fois avec celle qui serait sa protégée pendant des années: Helena Petrovna Blavatsky. Selon elle-même commente, il l'avait préservée des risques considérables dans son enfance.

Mr. Mario Roso de Luna, raconte dans son livre "Helena Petrovna Blavatsky”... à propos de la très vive curiosité qui l'a assaillie de voir le portrait d’un ancêtre de la famille qui était dans le Château de Saratov où vivait son grand-père que, « couvert d’un petit rideau, il pendait du mur à grande hauteur du sol dans une pièce à toit élevé. Mademoiselle Hann était alors un têtard, bien que très résolue quand elle avait un but. On lui avait refusé la permission de voir le tableau, alors elle a attendu l'occasion de rester seule pour réaliser son désir.

Elle a approché une table du mur, a mis par dessus une autre plus petite table et enfin, une chaise. En se hissant après peu à peu sur un édifice si instable, depuis cette position avantageuse, elle a pu atteindre le tableau et en s'appuyant avec une main contre le mur poussiéreux, elle a enlevé avec l'autre le rideau. Elle a sursauté quand elle a vu le tableau et avec le mouvement qu’elle a fait, la friable estrade s'est écroulée. Ni Mademoiselle Hann même s'est rendue compte de ce qu’il était arrivé.

Maestro Koot Humi ICGLISAW

Elle a perdu la connaissance après avoir chancelé et tombée. Après s’être récupérée, elle s'est retrouvée sur le sol sans aucun dommage, les tables et la chaise dans le même endroit d'où elle les avait sortis et le petit rideau qui couvrait le tableau, de nouveau à sa place.

Elle a cru que c’était un rêve, sauf que dans le mur à côté du tableau, il restait imprimé dans la poussière, l’empreinte de sa petite main.

Il paraît aussi qu’une autre fois, quand elle avait quatorze ans, elle a sauvé la vie dans des circonstances singulières: le cheval qu’elle montait l’a lancée de la chaise et après être tombée, le pied s'est emmêlé dans l'étrier; d’après elle, elle devrait être morte avant qu'ils ne pussent arrêter le cheval, mais grâce à une forme étrange qu’elle a aperçue dans ses alentours et laquelle semblait la soutenir dans l'air en dépit de la gravitation... » (Pages 42-43). À partir de ce moment-là, elle est devenue son fidèle disciple et son maître l’a guidée depuis ce temps-là.

Il lui a appris, avec le Maître Morya, comment manier, développer et augmenter les pouvoirs extraordinaires avec lesquels elle avait été douée. D’après ses instructions, elle et le colonel Olcott ont fondé la Société Théosophique.


Et ce n'est pas d'étonner que le guide pour commencer à diriger la naissante curiosité spirituelle provenait d'eux... On sait que vers la moitié du XIXe siècle, pendant une réunion des Maîtres appartenant à la Grande Fraternité Universelle Blanche, il a émergé l'idée de révéler au monde, spécialement en occident, un minimal mais essentiel pourcentage de la Sacrée Sagesse Ancestrale.

La majorité des Maîtres était en désaccord, et très justement, puisqu’ils croyaient que, comme en effet il est arrivé, le grosso de l'humanité n'était pas préparé aux connaissances si élevées: l'enseignement serait repoussé, ridiculisé, piétiné, mal compris, changé et profané. Mais un petit nombre de Maîtres, parmi qui on trouvait les Seigneurs Kout-Houmi, Morya, Sérapis Bey, Hilarion et Rakoczi, ont défendu l'idée en faveur de l'aide au petit nombre d'âmes aptes à comprendre le Savoir Millénaire.

Tout a été décidé et accepté quand les maîtres Kout-Houmi et Morya ont pris pour eux-mêmes les conséquences karmiques dérivées des résultats négatifs surgis à cause de la réalisation de ce projet.

Pour lequel, comme nous le savons déjà, ils ont choisi H.P.B. à qui ils ont dicté une grande partie de leur œuvre.

Comme on dit: « Les Guides Cosmiques apparaissent de temps en temps, mais l'Agartha reste ». L'un après l'autre, et tous, ils viennent aider au nom de la Grande Fraternité Universelle Blanche et de leur Conseil Directif: L'Agartha.

Il est clair que les maîtres, guides, avatâras, etc., ce sont des véhicules d'expression des Grandes Majestés de l'Univers.

Et l'une de ces Grandes Majestés est précisément le Maître Kout-Houmi, qui a été considéré l’Instructeur Principal de la Terre, le Conducteur des Registres Akashiques, le Régent du Soleil. Il est en même temps, un Soleil puissant d’Amour et Tendresse.

Maestro Morya ICGLISAW

Encargado de acciones como la coordinaciChargé d'actions telles que la coordination de remarquables écoles ésotériques d'illumination et d’éveil de la conscience pour les disciples terrestres.

Nous pouvons aussi dire de lui que c’est l'un des Maîtres en charge de la récupération de l'enseignement donné par le Maître Jésus le Christ, en plus de guider beaucoup d'autres âmes dans le Sentier Initiatique.

Un autre exemple de sa taille nous pouvons le trouver dans un récit, selon lequel, dans une ville de l'Inde il y a quelque temps, il est arrivé dans une maison un vendeur tibétain pour offrir ses produits. La famille de cette maison, renseignée qu'il faisait partie de la secte des Gelugpes et pleine de curiosité, lui ont posé quelques questions sur la véracité de l'existence de maîtres et d'autres êtres qu’on mentionnait au Tibet et dans d'autres villes, à qui on attribuait des pouvoirs magnifiques en plus d'autres vertus.

"« Nous pouvons reconnaître le travail de l'Avatâra grâce à sa permanence, parce qu'il crée une nouvelle ère, il provoque une renaissance spirituelle et il résout les problèmes humains les plus remarquables »"

Alors le commerçant a répondu que cela était vrai, que ces êtres existaient en passant par des lamas courants, mais qu’ils étaient bien supérieurs, et que certains d'entre eux habitaient sur les montagnes de la contiguïté de Lasha, que le nombre de leurs disciples était important.

Pendant qu’il commentait ces choses, quelqu'un lui a montré un portrait du Maître Kout-Houmi; sans dire de mot, il l'a pris, il l'a observé quelques secondes puis quand il l'a reconnu, il s'est penché devant le portrait d’un profond respect en commentant qu'il s'agissait d'un Chohan (Mahatma) qu'il avait vu souvent avec un grand nombre d'élèves à proximité de Lasha.

Lorsqu’on lui a demandé le nom du maître, il a répondu, pour leur surprise, qu'ils étaient connus comme Kout-Hum-Pa, à ce qu'ils ont demandé: « mais pourquoi eux? Parlez-vous d’un seul ou de plusieurs? » « Les Kout-Hum-Pa ce sont plusieurs et ils sont nommés ainsi, puisqu'en étant leur gourou le Seigneur Kout-Houmi, il semble normal que ses disciples soient les Kout-Hum-Pa ». (Pa signifie disciple, homme, etc.)

Maîtres Sacrés

Biographies

Le V. Maître Koot-Humi, d’âges indéchiffrables, est aussi connu en occident puisqu'il appartient au Rayon de la Sagesse, et il a son sanctuaire sur les sommets enneigés de l’Himalaya.

Institution Chrétienne Gnostique Litelantes et Samael Aun Weor.